About CCG

CCG est un groupe d'experts du support informationnel aux activités de fabrication offrant conseil, support et produits pour assister:

  • les directions générale, supply chain, production, ingénierie et informatique à établir leur vision, stratégie et tactique concernant l'exploitation et l'information de leurs installations de fabrication
  • les responsables et équipes fonctionnels et informatiques en charge de mettre en œuvre les changements : portefeuille de projets, architecture, conception, réalisation

CCG Associates

INDIA
Business Consultant
UNITED STATES
Texas Consultants, Inc.
SME Energy/Refining
FRANCE
Industrial systems consultant
FRANCE
Associate Professor
UNITED KINGDOM
Business Process & Enterprise Architecture
BELGIUM
Business consultant - MES
SWITZERLAND
Principal Consultant

Expertise

  • Identification des processus de gestion concernés impliquant de la communication entre systèmes
  • Impliquant des systèmes ERP / MES / SCADA / LIMS / WES / AMS...
  • Relatifs à l'exploitation de la Production, des Stocks, de la Qualité et de la Maintenance
  • Description BPMN des workflows
  • Specification des transactions et messages
  • Mise en oeuvre de messages définis basés sur les modèles appropriés de la norme ISA95
  • Definition du lexique de correspondance entre la taxonomie de l'entreprise, la termminologie ISA95 et celle des systèmes concernés
  • Adaptation des schémas B2MML pour incorporer les données specifiques de l'entreprise
  • Définition de schemas XML basés sur des structures de données UML ou toute définition de modèle de donnée
  • Aide au mapping des messages sur les différents systèmes
  • Compétence spécifique sur SAP/R3
La norme ISA88 a changé la façon d'aborder l'automation. Notre expertise concerne :

 

  • Automatisation agile et flexible
  • Gestion de l'intégrité des flux
  • Gestion de la connaissance du contrôle de procédé
  • Organisation des projects en pistes hautement parallelisées
  • Organisation du développement d'un répertoire d'entreprise des objets d'automatisme

Ceci permet une conception robute, modulaire et hérarchisée de l'automation basée sur la norme ISA88, la méthode d'analyse des flux et l'infrastructure d'architecture de fabrication CCM.

 

Définition et mise en oeuvre des indicateurs et tableaux de bord appropriés et cohérents pour évaluer la performance industrielle.

 

Attachée à l'environnement très spécifique des installations industrielles, en liaison étroite avec l'ingénierie et les systèmes de gestion, l'informatique industrielle pose des problèmes particuliers de gestion, d'urbanisation, de choix des infrastructures et de limites de responsabilités. Les conflits d'ordre  technique et organisationnels sont fréquents et difficile à règler en interne.
Notre expérience et notre expertise supportent les ajustements de l'organisation et des processus pour mettre à profit les compétences internes et assurer une gouvernance efficace:  

  • Evaluation des compétences
  • Schémas d'organisation
  • Définition des processus
  • Approche par niveaux de maturité
  • Objectifs de controle
  • Définition de niveaux de service

L'intelligence de fabrication facilite la rétroaction des performances et déviations résultants de l'exécution des travaux pour assister la prise de décision

  • en temps réel par l'opérateur ou l'automatisme
  • en temps différé par la  R&D, l'engineering, la maintenance

Elle concerne les différents aspects de l'architecture de fabrication

  • Utilisation et performance des ressources (Humaine, Equipements, Matières...)
  • Qualité du produit
  • Performance des processus physiques et des processus d'exploitation

 

La modélisation est au coeur de la maitrise des systèmes complexes. L'exercice de la modélisation n'est pas une fin en soit, mais une étape - un processus permanent en fait - obligatoire pour supporter toute démarche d'amélioration. La modélisation est donc un prérequis pour tout développement informatique, de la planification à la réalisation. Aspect majeur de l'Architecture de Production, cette expertise concerne la modélisation des différentes dimensions du système de production tel que définies par CCM :
 

  • Actifs Produits, matières, Personnes, Equipements et Info
  • Automatisation des équipement
  • Procédés de fabrication
  • Capabilité de transformation au niveau de l'entreprise, capabilités de traitement des installations
  • Processus de gestion de l'exploitation

"Manufacturing Execution Systems" et "Manufacturing Operation Management" traitent du support aux activités opérationnelles liées à la production par des méthodes, melleures pratiques et support infomatique.

Ce domaine d'expertise couvre les 8 activités de la norme ISA95 partie 3 :

  • Ordonnancement
  • Dispatching
  • Gestion de l'exécution
  • Collecte des données
  • Analyse
  • Suivi
  • Gestion des définitions
  • Gestion des ressources

appliquées aux 4 catégories d'opérations liées à la fabrication

  • Production
  • Maintenance
  • Qualité
  • Stocks

Il concerne les aspects suivants:

  • Visibilité de l'exploitation, indicateurs de performance
  • Surveillance et Supervision de l'exploitation
  • Optimisation en boucle ouverte des ressources et des processus
  • Optimisation en boucle fermée avec retro-action locale, engineering et R&D (voir Intelligence de fabrication)

Optimisation de l'ordonnancement des travaux et de l'utilisation des ressources

  • Ordonnancement à capacité finie traditionnel
  • Méthode Drum-Buffer-Rope de séquencement par la théorie des contraintes
Les dimensions informationnelles du système de production sont particulièrement complexes.
Gérer les données de base (en amont) et l'historisation (en aval) est un prérequis pour tout effort de rationalisation et d'amélioration des processus et des activités physiques et opérationnelles.
L'application de référentiels normatifs facilite la définition des requis et l'intégration de solutions pour des applications telles que :
  • La gestion des données Maître
  • La collecte et l'historisation structurées des données de Production
  • La Traçabilité et la Généalogie

Ce domaine d'expertise s'appuie essentiellement sur les normes ISA95 parties 1 et 2 et ISA88 partie 4 adressant:

  • La structuration des données
  • La signature électronique
Le produit est l'actif critique de l'entreprise industrielle. La dynamique industrielle dépend directement de la gestion efficace du cycle de vie produit, depuis la perception du marché jusqu'à l'aptitude à servir les commandes des clients. Le système de production intervient dans ce cycle au niveau de l'industrialisation (mise en oeuvre du produit sur le système industriel) et de la rétroaction R&D et ingérnierie (amélioration du produit, des process et des méthodes). Quelques actions pour améliorer le cycle de vie produit :
  • Définition formelle des exigences d'élaboration du produit par la  R&D
  • Définition formelle des capabilités de fabrication par l'engineering
  • Support à l'industrialisation, définition "à la volée" des définitions de fabrication du produit couplant les exigences aux capabilités.

Cette expertise s'appuie plus particulièrement sur la norme ISA88 partie 3 qui définit une gestion cohérente de la connaissance produit et process et leurs relations pour permettre la traduction des besoins de transformation physico-chimiques en procédures exécutables orientées équipement.

Ce domaine d'expertise concerne le défi de l'évaluation objective de l'impact des technologies de l'information sur le fonctionnement efficace de l'entreprise et général, de son système de production en particulier. Il s'adresse ensuite à la mise en oeuvre d'un plan opérationnel et dynamique pour l'ajustement continuel des ressources informatiques industrielles (MES) aux évolutions de l'environnement et de la stratégie. Il supporte les types d'actions suivants :

  • Consolider la définition et la feuille de route de la stratégie d'enterprise
  • Evaluer la contribution IT aux facteurs de succès critiques de l'Entreprise
  • Developper les indicateurs pour évaluer l'efficacité de l'IT en regard des facteurs de succès
  • Définir et mettre en oeuvre les processus pour superviser le support IT à la stratégie
  • Maintenir le portefeuille de projets IT, justifier les investissement des projets en considérant
    • le support effectif de la stratégie
    • les bénéfices court et long terme 
    • les différents plans social, environnemental, économique
  • Animer un schéma directeur dynamique pour superviser la construction et le déploiement IT
  • Articuler le planning sur l'Architecture de Production dans ses dimensions structurelles et fonctionnelles
  • Conception pour la performance
  • Conception pour la conformité et la Qualification
  • FDA PAT - Process Analytical Technology
  • Gestion du risque
  • Justification Economique 

Services

  • Identifier des acquisitions  potentielles ou des partenariats
  • Explorer les aspects techniques d'une acquisition prospective

Cible: Editeurs de logiciels

Assister le processu de transition de l'expression des besoins utilisateurs et de la spécification fonctionnelle à la conception de la solution en :

  • Identifiant et cartographiant les capabilités fonctionnelles des solutions logicielles vis-à-vis des besoins fonctionnels indépendants de la réalisation
  • Effectuant des analyses d'écarts et supportant la conception de la réponse technique aux besoins fonctionnels

Détails :

  • Conduite des interviews avec les utilisateurs clé
  • Collecte et alignement des besoins utilisateurs sur l'architecture de fabrication
  • Standardisation et traduction des besoins utilisateurs en spécifications fonctionnelles
  • Support au développement des spécifications fonctionnelles basées sur les besoins utilisateurs
  • Assurance de l'indépendance entre les requis fonctionnels et la technologie
  • Développement de l'autonomie des utilisateurs pour soumettre et mettre à jour leurs besoins et les spécifications correspondantes grâce la démarche CCM d'architecture de Fabrication)

 

La specification fonctionnelle ajoute le support informationnel au système de production sur la base de l'effort de modélisation dans le contexte de l'architecture de fabrication.

L'utilisateur est bien sûr étroitement impliqué dans cet effort, il doit en fait le diriger.

Evaluer la conformité des produits logiciels, des applications et des personnes aux normes suivantes :

B2MML
ISA88 - IEC61512
ISA95 - ISO/IEC62264
IEC61511 ISA84
IEC/ISO 15504 - SPICE
OHSAS 18000

Aider les éditeurs de logiciels à orienter leurs développements en partageant les idées et visions à long terme, sur la base de notre veille technologique permanente et de notre architecture de production hautement structurée.

Revue, évaluation et sélection de produits logiciels:

  • Publications ouvertes
  • Editeurs : usage interne, comparaison avec la compétition
  • Entreprises industirelles: Sourcing des projets, feuille de route technologique

 

Détails :

Traiter les actions appropriées pour induire la connaissance et les pratiques nécessaire pour traiter efficacement les éléments utiles de la base de connaissance CCM et des méthodes et standards associés.

Ceci peut faire l'objet de documentation, de cours en entreprise, d'ateliers ou de cours ouverts.(Voir la rubrique "Formation")

 Developpement de documents selon des directives spécifiques pour des articles neutres à paraître dans des revues, des publi-reportages et des livres blancs

 

 

Standards & practices

6 ?

Six Sigma ou 6 Sigma est une marque déposée par Motorola. Elle désigne une méthodologie structurée de management visant à une amélioration de la qualité et de l'efficacité des processus. Le Six Sigma a d’abord été utilisé sur des procédés industriels avant d’être élargi à tous types de processus, notamment administratifs. Aujourd’hui, elle effectue un retour en force en raison de la complexité du management moderne et de l'internalisation des processus qui imposent une vision plus globale des problèmes.

La méthode Six Sigma se base sur une démarche structurée à la fois fondée sur la voix du client (enquêtes, etc.) et des données mesurables et fiables
 

(TBT)

ISA84 Scope
1. To define terminology that is peculiar to E/E/PES and high reliability.

2. Establish criteria for and means of assessing reliability and availability in practical applications.

3. Provide general specification guidelines that facilitate understanding.

4. Provide guidelines for process safety applications requiring high reliability.

5. Develop guidelines for specific hardware/software configurations that can meet varying levels of reliability/availability.

6. This work does not apply to nuclear power safety-related systems.
 

 

Origine

La norme ANSI/ISA88.00.0x est une norme US développée par l'ISA au sein du comité SP88.
Elle est également publiée comme norme internationale IEC61512 par l'IEC au sein du comité SC65A
 

Objectif

La mission initiale du comité ISA SP88 était de "Définir des standards et pratiques recommandés pour la conception et la spécification des systèmes de contrôle des procédés de fabrication par lots (batch) mis en oeuvre dans les industries de process"
Le périmètre de la norme s'est depuis étoffé dans la pratique avec la définition de modèles de données pour l'interopérabilité entre systèmes et la structuration des données de production ainsi que la spécification des transformations physico-chimiques du produit, établissant le lien avec le PLM (Product Lifecycle Management)
La pratique réelle, les évolutions en cours et l'absence de standards équivalents la positionne comme référence universelle pour la conception fonctionnelle du contrôle de tous les procédés industriels au delà des procédés de type "batch"
 

Contenu

La norme se compose actuellement des parties suivantes:

US standard
INTL Standard
Sub Title
ANSI/ISA-88.00.01: 1995
IEC 61512-1: 1997
Part 1: Models and Terminology”
ANSI/ISA-88.00.02: 2001
IEC 61512 -2: 2001
Part 2: Data structures and guidelines for languages
ANSI/ISA-88.00.03: 2003
IEC 61512-3: 2008
Part 3: General and Site Recipe - Models and Representation
ANSI/ISA-88.00.04: 2006
IEC 61512-4: CCDV
Part 4: Batch Production Records
ISA Draft88.00.05
-
Part 5: Implementation Models & Terminology for Modular Equipment Control
ISA-TR88.0.03-1996 - Possible Recipe Procedure Presentation Formats
ISA-TR88.00.02-2008 - Machine and Unit States: An Implementation Example of ISA-88
ISA-TR88.95.01 - Using ISA-88 and ISA-95 Together

 

En bref

Les points clés de la norme ISA88 peuvent être résumés de la façon suivante :
 
Conception Orientée Objet : 
La norme propose des modèles pour décomposer les éléments de spécification en objets faisant référence à des classes réutilisables.
 
Entité d'Equipement :
La norme propose de rompre avec la notion de "système d'automatisme" en intégrant le support informationnel dans la réalité physique de l'installation mécanique (un objet d'automatisme fait toujours partie d'un objet physique, consituant une "entité d'équipement"). C'est à la fois la principale originalité de la norme permettant d'offrir le niveau de flexibilité et de robustesse requis pas la dynamique industrielle, et l'un des points les plus difficiles à appréhender par les praticiens.
 
Séparation Produit / Procédé / Equipement
La norme définit 3 niveaux de définition fonctionnelle correspondant chacun à une responsabilité spécifique:
- Produit : La définition des exigences d'élaboration du produit (R&D)
- Procédé : La définition des exigences opératoires pour mettre en oeuvre les exigences produits sur une installation physique déterminée (Industrialisation)
- Equipement : La définition des exigences de fonctionnement des équipements (engineering)
 

Les modèles de la norme

 
Modèle Process
Ce modèle décrit l'actif produit par une séquence hiérarchisée des transformations physico-chimiques des matières incorporées pour obtenir le(s) produit(s) fini(s) et ses co/sous-produits.
Il constitue le support pour la description des "Recettes Indépendantes des Equipement" ou Recettes Générales/Site
Le langage graphique et tabulaire PPC (Process Procedure Chart) s'appuie sur ce modèle pour représenter la spécification produit de manière non ambigüe.
 
Modèle Physique

Ce modèle décrit l'actif physique de l'entreprise à partir duquel s'articulera l'ensemble de la description des services informationnels sur les 2 niveaux "Procédé" (recette) et "Equipement" (automatisme). Il constitue donc l'ossature de la définition fonctionnelle en organisant la hiérarchie des entités d'équipement de l'installation.

Ce modèle dont la terminologie est adaptée aux procédés batchs, a été repris et adapté par la norme ISA95 pour couvrir l'ensemble des besoins de modélisation de l'actif physique et repris par les praticiens de l'ISA88 pour adresser de façon plus pertinente les procédés non-batchs.
 
Modèle Procédural
Ce modèle décrit les aspects comportementaux définissant l'automatisme des équipements et le mode opératoire (recette) pour élaborer le produit.
Il décrit de manière hiérarchique les services offerts par les équipements pour la mise en oeuvre des procédés aussi bien que le procédé opératoire lui-même.
Il permet donc de décrire aussi bien des modes opératoire très simples faisant appel à des services complexes des équipements  qu'à l'inverse des modes opératoires complexes activant des services simples, par exemple :
- animer une campagne de distillation en spécifiant les paramètres applicables au service procédé "Distiller" entièrement prédéfini par l'automatisme de l'installation
- animer la production d'un composé chimique en spécifiant la séquence opératoire au niveau des actions élémentaires telles que "chauffer" "mélanger" "agiter"
Le langage PFC (Procedural Function Chart) s'appuie sur ce modèle pour spécifier de manière non ambigüe le mode opératoire.
 
Modèles Recettes
La norme définit une hiérarchie de "recettes" correspondant à 2 types principaux : les recettes de spécification produit - indépendantes des installations et les recettes d'exécution pour fabriquer un produit sur une installation déterminée. Elle en définit également le contenu informationnel.
 
Modèle Activités
Ce modèle définit les activités de gestion informationnelle de l'exploitation des installations de fabrication, recouvrant la gestion des recettes et de l'information de production, la planification détaillée des ordres de production, la préparation de l'installation avant lancement, la supervision du procédé et l'animation des équipements.
Il est en grande partie en recouvrement avec le modèle des activités de gestion opérationnelle de la production présenté dans la partie 3 de la norme ISA95
 
Modèle des enregistrements de production
Ce modèle définit une structure globale permettant d'organiser efficacement toutes les données relatives à la production: évènements, séries chronologiques, données de référence, informations de gestion, suivi des auteurs et des modifications... Il intègre certains modèles ISA95.
En offrant un suivi précis et structuré de l'information de production, et au-delà du simple reporting, il ouvre de nouvelle perspectives pour l'amélioration continue des produits et des procédés en permettant une rétroaction efficace vers la R&D
 

Applications

Logiciels "Batchs"
La norme a été largement promue à son origine par les éditeurs de logiciels et les automaticiens ont longtemps assimilé de façon réductrice la norme aux "Gestionnaires de batch" et autres "Batch manager". Aujourd'hui, tous les fournisseurs de solutions de contrôle-commande disposent d'une offre de ce type permettant de créer des recettes, de les animer et de capturer des informations contextuelles sur le déroulement de la fabrication.
 
Spécification Fonctionnelle
La norme a atteint son objectif en offrant un cadre structuré efficace pour capturer les besoins pour le contrôle des processus physique. La focalisation sur les solutions rappelée ci-dessus, la limitation apparente de la norme aux procédés batch, et la pratique courante de ne pas formaliser les spécifications fonctionnelles dans ce domaine ont toutefois modéré l'adoption de la norme sur ce point. Il n'existe aucun outil majeur pour supporter la rédaction de spécification fonctionnelles basée sur cette norme. On citera en revanche les solutions de Francis Lovering - ControlDraw - de de Jean-Michel Rayon - XNodes.
 
PLM et historians
Avec la publication des parties 3 et 4, la norme ISA88 apporte une contribution notable pour la gestion du cycle de vie produit en permettant de formaliser les exigences de transformation physico-chimiques abstraites de la nature des équipements de production et en structurant efficacement de manière cohérente l'information issue de la production dans une perspective d'amélioration continue des produits et des procédés.
La norme permet à tous les utilisateurs de l'information de production de disposer d'une base neutre d'accès à l'information indépendamment des solutions d'acquisition et de leur disparité.
 

Autres travaux en relation avec l'ISA88

En principe, les normes ISA88 et ISA95 se distinguent clairement par leur focalisation respective sur le contrôle des flux et transformations physiques dans l'atelier d'une part, sur la gestion des activités liées à la production et l'interopérabilité autour du système de production d'autre part.
En pratique, les 2 normes se recouvrent largement au point que la plupart de modèles ISA88 peuvent apparaître comme des instances de "meta-modèles" ISA95... Ceci s'explique par le pragmatisme à la base de ces normes qui s'oppose à un niveau d'abstraction suffisant pour intégrer les 2 normes dans une même perspective.
Toutefois, les 2 normes prises ensemble s'avèrent particulièrement pertinentes pour supporter une démarche d'architecture de fabrication couvrant toutes les dimensions du système de production, la redondance et la compatibilité des modèles ne faisant que renforcer la cohérence globale qui s'en dégage.
 
B2MML/BatchML
Le groupe de travail XML du WBF avait développé un schéma XML nommé BatchML pour mettre en oeuvre les modèles définis dans la seconde partie de la norme dans le développement d'interfaces XML. Il permettait d'échanger l'information relative aux recettes, aux équipements et leur services, aux ordres de fabrication et à la production elle-même. Ce dernier point a été ensuite détaillé dans la partie 4 de la norme ISA88 en intégrant une partie des modèles ISA95, entrainant une refonte de BatchML conduisant à son intégration dans B2MML, initialement dédié à ISA95.
 
Namur NE33
La spécification NE33 développée par l'association allemande NAMUR antérieurement à l'ISA88 a fourni les bases conceptuelles de la norme. Ce document clair et concis constitue une lecture très utile même si la terminologie et certains concepts diffèrent de ceux de la norme.
 
ASTRID/DeltaNodes
 
Egalement antérieur à ISA88, cette méthode de conception de l'automatisme axée sur l'intégrité des flux complète efficacement ISA88 en proposant des règles de modélisation précises pour les "modules de contrôles" (qu'elle désigne sous le nome de "Ressources") et en tirant partie de leur allocation flexible non mise à profit explicitement dans la norme ISA88.
Elle a été développée par Rhône Poulenc avec le concours de Jean-Michel Rayon qui en assure la promotion et le support.

Origine

La norme ANSI/ISA95.00.0x est une norme US développée par l'ISA au sein du comité SP95.
Elle est également publiée comme norme internationale ISO/IEC62264 conjointement par l'ISO et l'IEC au sein du comité joint JWG15 conjuguant les efforts des comités ISO TC 184/SC 5 et IEC SC65E.
 

Objectifs

La mission du comité ISA SP95 est définie ainsi :
  • Définir en détail un modèle abstrait de l'entreprise incluant les fonction de gestion et d'exécution.
  • Etablir une terminologie commune pour la description et la compréhension de l'entreprise, incluant les fonctions de pilotage de la production et des processus de métier.
  • Définir les échanges d'information entre les fonctions de pilotage de la production et les autres fonctions de l'entreprise.
La norme couvre donc un vaste domaine incluant à la fois l'aspects très opérationnels de la communication entre systèmes informatiques et la modélisation du système de production dans ses aspects structurels et comportementaux.
Ces deux problématiques sont en fait directement liées par le besoin de disposer de structures informationnelles attachées à la réalité de l'entreprise plutôt qu'aux structures de données propres aux solutions informatiques lorsqu'il s'agit de mettre en place des interfaces robustes et pérennes.
 

Contenu

La  norme se compose actuellement des parties suivantes:
US standard
INTL Standard
Sub Title
ANSI/ISA-95.00.01: 2000
IEC/ISO 62264-1: 2003
Part 1: Models and Terminology”
ANSI/ISA-95.00.02: 2001
IEC/ISO 62264-2: 2004
Part 2: Data Structures and Attributes”
ANSI/ISA-95.00.03: 2005
IEC/ISO 62264-3: 2006
Part 3: Activity Models of Manufacturing Operations Management
ISA draft 95.00.04 
-
(Part 4: Object Models and Attributes of Manufacturing Operations Management)
ASNI/ISA-95.00.05: 2007
-
Part 5: Business to Manufacturing Transactions
ISA draft 95.00.06 
-
(Part 6: Manufacturing Operations Management Transactions)
ISA-TR88.95.01 - Using ISA-88 and ISA-95 Together

 

En bref

Les points clés de la norme ISA95 peuvent être résumés de la façon suivante :
Séparation planification et d'exécution
La nécessité d'un découplage entre la planification et la réalisation des activités opérationnelles s'est avérée essentielle pour connecter deux univers de discours très différents dans l'entreprise, ceci indépendamment de l'urbanisation effective des solutions informatiques.
Cette séparation est présentée sous les deux aspects des processus et des responsabilités.
 
Modèles informationnels
La norme définit un ensemble de modèles décrivant les aspects structurels (Produit, matières, installations de production, ressources humaines) et opérationnels (capabilité,  production) du système de production utilisés pour supporter les échanges d'information (B2M, Business To Manufacturing).
 
Modèles fonctionnels
La norme définit un ensemble de modèles d'activités décrivant les aspects comportementaux (processus métier, activités, tâches) du système de production utilisés pour définir les besoins de support informationnel (MES/MOM, Manufacturing Execution Systems, Manufacturing Operation Management)
 
Modèles transactionnels
La norme définit des services informationnels permettant de traiter les besoins d'interaction entre solutions informatiques.
 
Approche globale de la production
La norme supporte l'ensemble des domaines opérationnels liés à la production, incluant la maintenance, la qualité et la logistique interne.
 

Les modèles de la norme

La nouvelle norme publiée en 2009 définit les modèles suivants:
 
Modèles de Hiérarchie Physique
La norme décrit une hiérarchie globale de l'entreprise issu du modèle physique ISA88
La hiérarchie proposée ampute le modèle ISA88 des 2 couches basses (Equipment module et Control Module) et propose des terminologies alternatives aux niveau Process Cell et Unit pour les autres types de production (continue et discrète) et le stockage.
La révision de la norme prévue en 2009, qui distingue l'équipement en tant que ressources opérationnelle dans l'installation et l'actif mécanique référencé par la maintenance,  précise que ce modèle hiérarchique décrit dans la norme correspond au premier cas, et propose pas de terminologie pour la hiérarchie de l'actif physique (d'où le pluriel dans le titre de cette section). 
Contrairement à la norme ISA88, qui s'articule de façon très précise aux 4 niveaux inférieurs, la norme ISA95 n'est pas directive quant à l'organisation physique du système industriel. Il n'est d'ailleurs pas dans l'intention de la norme d'imposer la hiérarchie physique proposée : le modèle étant extensible et réductible, il n'est donc qu'un exemple possible d'organisation industrielle qui permet de discuter de l'univers du discours. 
 
Modèles des ressources: Equipement, Personnel, Matières
La norme propose 4 modèles pour décrire les ressources mises en oeuvre dans le système de production. Elles sont limitées formellement aux 4 types suivants: Personnel, Equipement (rôle), Actif physique (matériel) et Matières (objet de la création de valeur). 
Ces modèles, relativement semblables s'appuient sur un méta-modèle implicite pouvant être décliné pour d'autres types de ressources qui ne seraient pas correctement pris en compte par les modèles proposés. (outillage  et énergie par exemple).
 
Modèle de Segment d'Activité Opérationnelle
Tous les modèles de la norme sont organisés autour d'une structure de description d'activité opérationnelle élémentaire, le "segment" (process, product, requirement, capability...).
Le segment définit les activités opérationnelles (étapes de production, de maintenance, de qualification, logistique) en leur associant simplement les ressources correspondantes et les données/paramètres associés. Au-delà des objectifs d'interopérabilité de la norme, le segment constitue l'élément de modélisation qui permet d'associer l'exécution des activités physiques réelles à leur prise en compte globale dans l'architecture du système de production.
 
Modèle de Définition d'Activité Opérationnelle
Ce modèle permet de décrire une activité opérationnelle complète (par exemple l'élaboration d'un produit) au moyen d'une structure simple et très ouverte permettant par exemple de décrire aussi bien un spécification produit basée sur le modèle process ISA88 qu'un mode opératoire détaillé basé sur le modèle procédural  ISA88 (bien que ceci soit mal accepté au sein des comités SP88 et SP95 en raison de leur focalisation respective)
 
Modèle de Capabilité Opérationnelle
Ce modèle, destiné aux échanges d'information pour la planification, permet de décrire l'état des ressources sur un horizon de temps et d'espace déterminé.
 
Modèles d'Information de réalisation d'Activité Opérationnelle
2 modèles identiques permettent de décrire les travaux à effectuer (ordres de production, de maintenance, d'analyse, de transfert...) et de rapporter leur réalisation.
Structurés comme le modèle de définition, ils permettent de supporter des ordres simples faisant appel principalement au savoir faire des exécutants pour assurer l'ensemble du travail demandé , comme des ordres complexes (make to order) pour lesquels le travail doit être décrit minutieusement.
 

Autre travaux en relation avec l'ISA95

La norme ISA88 avait à l'origine l'ambition de couvrir l'ensemble du contrôle et de la gestion du système de production. Le comité SP88 ayant recadré son périmètre de contrôle des flux et transformations physiques dans l'atelier, le comité SP95 a été créé pour reprendre le domaine de la gestion de la production et des flux physiques généraux.
Les 2 normes se recouvrent assez largement - et logiquement - sur la description de l'outil de production, avec un accent plus pratique et opérationnel côté ISA88, plus générique et tactique côté ISA95.
En fait, les 2 normes prises ensemble s'avèrent particulièrement pertinentes pour supporter une démarche d'architecture de fabrication couvrant toutes les dimensions du système de production, la redondance et la compatibilité des modèles ne faisant que renforcer la cohérence globale qui s'en dégage.
 
WBF B2MML/BatchML
Le groupe de travail XML du WBF a développé un ensemble de schémas XML nommé B2MML pour mettre en oeuvre l'ensemble des modèles de la norme dans le développement d'interfaces XML. En parallèle avec ces travaux, ce groupe a également développé le schéma BatchML dédié aux modèles ISA88. Suite à la publication de la partie 4 de la norme ISA88 intégrant une partie des modèles ISA95, B2MML incorpore à présent l'ensemble des modèles des 2 normes.
 
OAGIS
L'Open Application Group est une association d'éditeurs de logiciels de gestion d'entreprise regroupant en particulier les grand éditeurs ERP. La norme ISA95 s'est inspirée de ses travaux pour définir le modèle transactionnel de la partie 5 de la norme. L'OAG a repris certains modèles de la norme dans sa spécification de schemas XML pour l'interopérabilité autour des solutions de gestion d'entreprise.
 
MIMOSA
MIMOSA est une association consacrée à la gestion des actifs industriels. La révision de la norme présente une adaptation de ses modèles pour la maintenance inspirée des modèles MIMOSA.

ISA99 Purpose

The ISA99 Committee will establish standards, recommended practices, technical reports, and related information that will define procedures for implementing electronically secure manufacturing and control systems and security practices and assessing electronic security performance.    Guidance is directed towards those responsible for designing, implementing, or managing manufacturing and control systems and shall also apply to users, system integrators, security practitioners, and control systems manufacturers and vendors. 

The Committee s focus is to improve the confidentiality, integrity, and availability of components or systems used for manufacturing or control and provide criteria for procuring and implementing secure control systems.  Compliance with the Committee s guidance will improve manufacturing and control system electronic security, and will help identify vulnerabilities and address them, thereby reducing the risk of compromising confidential information or causing Manufacturing Control Systems degradation or failure.

Origine

B2MML/BatchML a été développé à l'initiative des comités ISA SP88 et SP95 soucieux de proposer une voie concrète pour la mise en oeuvre des normes ISA88 et ISA95.

Un comité adhoc a été formé initialement hors de l'ISA, au sein du WBF "The Forum for Automation and Manufacturing Professionals", une association crée à l'origine pour promouvoir les travaux du comité ISA SP88 (WBF pour "World Batch Forum"). Le WBF est à présent rattaché à l'ISA au travers de l'Automation Federation. 

B2MML constitue le principal vecteur de mise en oeuvre de ces normes, véritable "courroie de transmission" rattachant les travaux des comités SP88 et SP95 avec la réalité industrielle. Il a ainsi permis de faire évoluer les normes en corrigeant certaines erreurs ou imprécisions et en établissant les bases de la généralisation des modèles ISA95 focalisés initialement sur la production.

Objectifs

B2MML/BatchML est une implémentation XML des norme ANSI/ISA 88 et 95 (ISA88/ISA95), connues comme normes internationnales respectivement sous les références IEC61412 et IEC/ISO62264.

B2MML/BatchML propose une définition de l'information susceptible d'être échangée entre les systèmes de gestion tels que ERP (Enterprise Resource Planning) ou SCM (Supply Chain Management), les systèmes de PLM (ProductLifecycle Management), de gestion d'actif et de maintenance, avec les systèmes informatique industriels tels que DCS (Digital Control Systems), SCADA (Supervisory Control And Data Acquisition) ou MES (Manufacturing Execution Systems), ainsi qu'entre et au sein de ces derniers systèmes.

Alors que les normes définissent des modèles structurels ne proposant pas de taxonomie rigoureuse ni de types de données, suffisants pour la communication humaine, B2MML/BatchML vise à définir des structures de données totalement typées et rigoureusement nommées comme base de construction de messages intelligibles par des machines.

De même, alors que les normes ne font aucune référence aux moyens technologiques d'échange d'information (à l'exception du script SQL de l'ISA88-2), B2MML s'appuie exclusivement sur la technologie XML du W3C.

Contenu

B2MML consiste en une série de schémas XML conformes au langage XML Schema (XSD) du W3C (World Wide Web Consortium),  qui implémentent les modèles de données des norme ISA88 et ISA95. La version 4.01 publiée en septembre 2009 comprend les schémas XML suivant:

Communs
Définitions communes utilisées dans les autres schémas:
  • B2MML-V0401-Common.xsd
  • B2MML-V0401-ConfirmBOD.xsd
  • B2MML-V0401-CoreComponents.xsd
  • B2MML-V0401-TransactionProfile.xsd
Extensions
Schémas éditables par l'utilisateur pour définir des extensions nécessaires pour les applications réelles:
  • B2MML-V0401-CommonExtensions.xsd
  • B2MML-V0401-Extensions.xsd
  • BatchML-V0401-BatchInformationExtensions.xsd
  • BatchML-V0401-GeneralRecipeExtensions.xsd
  • B2MML-V0401-AllExtensions.xsd
Nota: Cette version est conforme aux normes actuellement en vigueur, elle ne correspond donc pas à la nouvelle version de la norme ISA95 à paraitre courant 2009.
 
ISA95
Schémas implémentant les modèles de la norme ISA95 
  • B2MML-V0401-Equipment.xsd
  • B2MML-V0401-Maintenance.xsd
  • B2MML-V0401-Material.xsd
  • B2MML-V0401-Personnel.xsd
  • B2MML-V0401-ProcessSegment.xsd
  • B2MML-V0401-ProductDefinition.xsd
  • B2MML-V0401-ProductionCapability.xsd
  • B2MML-V0401-ProductionPerformance.xsd
  • B2MML-V0401-ProductionSchedule.xsd 
ISA88
Schémas implémentant les modèles de la norme ISA88 (BatchML)
  • BatchML-V0401-BatchInformation.xsd
  • BatchML-V0401-GeneralRecipe.xsd

Autres travaux

OAGIS

L'Open Application Group aurait pu prendre en charge le développement de B2MML comme cela avait été évoqué au sein des comités SP88 et SP95. La coopération entre l'OAG et l'ISA s'est manifestée moins directement à plusieurs reprises (modèle transactionnel ISA95, reprise de modèles Production Schedule et Performance dans la spécification OAGIS), et B2MML a mis à profit les développements de l'OAG pour la mise en oeuvre du modèles transactionnels de l'ISA95 partie 5 et l'adoption des Core Components de l'UN/CEFACT. 

UN/CEFACT

B2MML utilise quelques types de données de base issues de la spécification technique "Core Components" des Nations Unies.

Business Process Modeling Notation (BPMN) est une notation graphique standardisée pour modéliser des procédures d'entreprise dans un workflow.

Business Process Modeling Notation a été développée par la Business Process Management Initiative (BPMI), et est maintenant maintenue par l'Object Management Group (OMG) depuis leur fusion en 2005. Le but principal de BPMN est de fournir une notation qui soit réellement compréhensible par tous les utilisateurs de l'entreprise, depuis les analystes métier qui créent les ébauches initiales des procédures, jusqu'aux développeurs responsables de mettre en place la technologie qui va exécuter ces procédures, et finalement, jusqu'aux utilisateurs de l'entreprise qui vont gérer et monitorer ces procédures. Ainsi, BPMN crée un pont standardisé pour combler le vide entre la modélisation des procédures d'entreprise et la mise en place des procédures. Actuellement, il y a des dizaines d'outils de modélisation et de méthodologies pour les procédures d'entreprise. BPMN améliorera les possibilités des notations traditionnelles des procédures d'entreprise en gérant par nature les concepts de procédures B2B, comme les procédures publiques et privées et les chorégraphies, ainsi que des concepts de modélisation avancée, comme la gestion des exceptions et la compensation des transactions.

CCS

The Application of the Theory of Constraints for Project Management

CEA

The Coherent EA is a change oriented Enterprise Architecture approach base on the concept of continuous change. It taking the time dimension into consideration and suggest that an enterprise is changing continuously. The change oriented EA model is initiated to clarify major myth in the EA community as has evolved to emphasize on reference model and service oriented architecture to enable simplicity and agility, Segment Architecture to close the gap of business performance to address business change base empirical need. EA has not evolved as expected because there is a great confusion on What is EA, what is reference model, the role of service oriented architecture and the purpose of segment architecture due lack of a update EA model to keep up with the EA evolution. The community try to understand EA from the traditional application development oriented EA approach. CEA suggest a change oriented enterprise architecture approach which break the myth of target enterprise architecture and clearly explain what is reference model, the role of service oriented architecture and the purpose of segment architecture.

CIMOSA (Computer Integrated Manufacturing Open System Architecture) represents one of the most popular enterprise modeling architectures.
The aim of CIMOSA is to elaborate an open system architecture for CIM and to define concepts and rules to facilitate the building of future CIM systems. It was developed by the AMICE Consortium, in an EU project

Le Capability Maturity Model Integration est une approche interdisciplinaire d'ingénierie des systèmes couvrant les compétences et processus techniques et managériaux. C'est un modèle de référence qui permet d'évaluer le niveau d'organisation globale d'une entreprise IT relativement à une métrique d'utilisation de bonnes pratiques, en génie logiciel et management.

 

 

Le référentiel CobiT (Control OBjectives for Information & related Technology) est un référentiel pour la gouvernance des Systèmes d’Information (IT Governance) et d'audit de systèmes d'information, éditée par l’Information Systems Audit and Control Association (ISACA) en 1996. C'est un cadre de contrôle qui vise à aider le management à gérer les risques (sécurité, fiabilité, conformité) et les investissements. CobiT a évolué, la version 4 est apparue en France en 2007.

CobiT est une approche orientée processus. CobiT décompose tout système informatique en 34 processus regroupés en 4 domaines. Les processus établis se divisent en 220 activités.

CobiT est une approche multi-critères, qui permet à chaque utilisateur de ce référentiel d'obtenir pour chaque processus les informations qui l'intéressent.

 

 

Développé par David Snowden et ses collaborateurs, Cynefin désigne un cadre de naturalisation logique.
Le Cadre Cynefin s'appuie sur la recherche en théorie de systèmes complexes adaptatifs, sciences cognitives, Anthropologie and structures de narration ainsi que sur la psychologie évolutive.
Il explore les relations entre l'homme, l'expérience et le contexte et propose des approches nouvelles pour la communication, la prise de décision, l'établissement des règles et la gestion de la connaissance dans des environnement sociaux complexes.

DBR

Scheduling Methodology based on the Theory of Constraints

From Wikipedia, the free encyclopedia
The Department of Defense Architecture Framework (DoDAF) is a reference model to organize the enterprise architecture (EA) and systems architecture into complementary and consistent views.
The DoDAF defines a set of products that act as mechanisms for visualizing, understanding, and assimilating the broad scope and complexities of an architecture description through graphic, tabular, or textual means.
It is especially suited to large systems with complex integration and interoperability challenges, and is apparently unique in its use of "operational views" detailing the external customer's operating domain in which the developing system will operate

Customers

A2I
ACTEMIUM
ADP
AEI
AGRANA
AIR LIQUIDE
AKTEHOM
ALSTHOM
APPLEXION
APRISO
APV-INVENSYS
ARC-INFORMATIQUE
AREVA TA, NC, FBFC
ASPEN TECH
ATOS ORIGIN
AVIN OIL
AXENS
BAXTER
BAYER
BEAI
BIC
BNIC
BP
Bristol Myers Squibb
BRITISH AIRWAYS
BUHLER MIAG
CEA
CEGELEC
CETIM
CHEVRON
Chipita International
CIRA-CONCEPT
COGESAL-MIKO
COKA COLA
COMATELEC
CONCISE MANAGEMENT
COURBON
CRP Henri Tudor
DUPONT
EDF
ELAN SOFTWARE
EMKA
ERELIA
EURIWARE
EVALI
EXXON MOBIL
FAGE
FLEURY MICHON
GDF
GDF Suez
GOODYEAR
GROUPE LAFARGE
GSKBio
Haute Ecole Léonard de Vinci-ECAM
HD TECHNOLOGY
HEINEKEN
Hellenic Petroleum
HIMA
HONEYWELL GERDS
ICOTEM
IDBS
ILSYS
INCOTEC
INFOTEAM
INFOVISION
IPEDEX
JOHNSON & JOHNSON
KLM
KNAUF SAS
KNORR
L'Oréal
LACTALIS
Le Gouessant
LILLY
LOGICACMG
MASSELIN OCEANE
MASTERFOOD-ISI
MICHELIN
MILLIPORE
MSD
NESTLE
NEXANS
OET
ORDINAL
PERTINENCE
PETZETAKIS
PFIZER
PRINCEPS
Public Power Corporation
QUASAR SOLUTIONS
REMINEX
RENAULT
RHODIA
ROCKWELL AUTOMATION
ROHM & HAAS
SAINT LOUIS SUCRE
SANOFI AVENTIS
SCHNEIDER ELECTRIC
SIEMENS
SILICOMP MANAGEMENT
SOFREGAZ
SOLVAY
SPC-CONSULTANT
ST GOBAIN
SUPELEC Rennes
SYDEL
TECHNIP
TETRA PAK PROCESSING
TEXACO
TINEA
TITAN CEMENT
UCB-PHARMA
UNILEVER
UNILOG
UNIV. DE TECHNOLOGIE Troyes
VEOLIA
WONDERWARE
WRIGLEY
YOKOGAWA
YTONG